La place du concept «Femme» dans l'image conceptuelle et linguistique du monde à la lumière de la théorie anthropocentrique | Статья в журнале «Молодой ученый»

Отправьте статью сегодня! Журнал выйдет 18 июля, печатный экземпляр отправим 22 июля.

Опубликовать статью в журнале

Автор:

Рубрика: Филология, лингвистика

Опубликовано в Молодой учёный №9 (247) март 2019 г.

Дата публикации: 25.01.2019

Статья просмотрена: 87 раз

Библиографическое описание:

Лямкина, В. А. La place du concept «Femme» dans l'image conceptuelle et linguistique du monde à la lumière de la théorie anthropocentrique / В. А. Лямкина. — Текст : непосредственный // Молодой ученый. — 2019. — № 9 (247). — С. 229-232. — URL: https://moluch.ru/archive/247/53070/ (дата обращения: 05.07.2020).



L'article est consacré à l'étude du rôle et de la place du concept «femme» dans l'espace de la langue française. Les traits caractéristiques et les propriétés du concept étudié sont distingués dans l'image conceptuelle et linguistique du monde. Une femme est considérée comme l'un des concepts clés de la culture, puisqu'elle est l'unité de base de l'image du monde en raison de la culture. La pertinence de cet article est due à la nécessité de développer davantage les problèmes associés à l’étude des concepts de base qui, en général, constituent une seule sphère conceptuelle d’ethnie. Partie intégrante de l'image nationale du monde, le concept de «femme» se caractérise par une grande importance dans le système de valeurs de la culture linguistique francophone, ce qui lui confère de multiples incarnations de la sémantique linguistique et des activités de communication de ses locuteurs. L'article souligne le lien entre la langue et la culture en tant que vision du monde particulière, qui détermine les spécificités de cette communauté linguistique. Ce concept reflète les spécificités de l'image française des mondes et de la conscience de la langue française.

Mots-clés: concept, femme, l’image du monde linguistique, sphère conceptuelle

Статья посвящена изучению роли и места концепта «женщина» во французском языковом пространстве. Выделяются характерные признаки и свойства изучаемого понятия в концептуальной и языковой картине мира. Женщина считается одним из ключевых концептов культуры, поскольку он является базовой единицей картины мира, обусловленной культурой. Актуальность данной статьи обусловлена необходимостью дальнейшей разработки проблем, связанных с изучением базовых концептов, в целом составляющих единую концептосферу этноса. Являясь важной частью национальной картины мира, концепт «Женщина» характеризуется большой значимостью в системе ценностей франкоязычной лингвокультуры, в результате чего имеет множественные воплощения в языковой семантике и коммуникативной деятельности ее носителей. Отмечается связь языка и культуры как особого миропонимания, определяющего специфику данного лингвокультурного сообщества. Данный концепт отражает специфику французской картины миры и французского языкового сознания.

Ключевые слова: концепт, женщина, языковая картина мира, концептосфера.

Au début du XXIème siècle, la linguistique, en parallèle avec d'autres sciences, étudie l'infrastructure de l'esprit humain acquiert un nouvel aspect, qui prend une orientation cognitive. Pour la linguistique moderne le discours est caractéristique du problème du facteur humain dans la langue. Les scientifiques qui travaillent dans le domaine de la linguistique cognitive, ont attiré l'attention sur le fait que la langue est fondamentalement anthropocentrique, c’est-à-dire qu’elle décrit des fragments du monde à travers leur perception de l'homme. L'étude des différents fragments est considérée comme essentielle pour les processus qui se déroulent dans l'esprit des gens et ces fragments forment une image du monde linguistique.

L'image du monde, qui peut être appelé la connaissance du monde, est à la base de la conscience individuelle et sociale. La langue répond également aux exigences du processus cognitif. L’image conceptuelle du monde peut être différente pour différentes personnes, par exemple, des représentants de différentes époques, différents groupes sociaux et générationnels, et ainsi de suite [1].

L'image du monde dans son intégrité est le résultat de toute activité spirituelle de l'homme, elle se produit chez l'homme au cours de l'ensemble de ses contacts avec le monde. En découvrant le monde, l'homme se construit sa vision du monde, il y a dans son esprit une certaine «image du monde», ou un «modèle linguistique du monde».

L’image conceptuelle du monde est beaucoup plus riche que l'image linguistique du monde: «L'image du monde — c’est la façon dont l’homme se représente le monde dans son imagination — un phénomène plus complexe que l'image linguistique du monde, qui est la partie conceptuelle du monde de la personne, qui est liée à la langue et reflétée à travers des formes linguistiques».

Aujourd’hui, en linguistique, il existe plusieurs approches concernant la définition du concept:

Y. S. Stepanov considère que toute la culture est comprise comme un ensemble de concepts et de relations, et selon son point de vue, il décrit le concept ainsi «la culture est un caillot dans la conscience humaine [2]. Les scientifiques D. S. Likhachev, E. S. Cubreacova et d'autres pensent que le concept est le résultat d'une rencontre de la parole avec l'expérience personnelle et nationale d'une personne [3]. C’est-à-dire que le concept est le médiateur entre les mots et la réalité. Du point de vue de V. N. Telia, le concept est un produit de la pensée humaine et du phénomène d’idéalisation [4].

Les concepts se retrouvent dans la langue, mais en même temps ils peuvent n’avoir aucune expression linguistique. Le concept est composé des termes «notion» et «signification». Mais ces termes diffèrent dans le domaine de l’utilisation. Le concept — unité conceptuelle — est un terme de logique, tandis que la signification est une unité du système sémantique.

La femme est considérée comme l'un des concepts clés de la culture, de par le fait qu’elle est l'unité de base de la civilisation.

Le concept de «femme» choisi dans cette étude est linguoculturel. Les concepts significatifs représentent une «culture de la cellule dans le monde mental de l'homme, ce qui reflète la conscience nationale du peuple» (E. S. Kubryakova) [5]. Ils diffèrent des autres unités mentales par accentuation des éléments précieux constituant le centre d'un tel concept. Comme la base d'une culture de valeurs est précisément un signe, le concept linguoculturel peut servir pleinement son étude, contrairement à d'autres concepts qui ne contiennent pas de composante précieuse.

Les concepts individuels exprimant la race humaine ne sont pas nombreux. Les plus communs d'entre eux sont le concept «homme» et le concept «femme». Et le premier apparaît plus souvent que le second.

Le concept «Femme» comprend une foule d'informations de nature culturelle nationale et, par conséquent, reflète l'image de la langue dans l'univers des médias français. Il porte l'empreinte du système culturel dans lequel il a été formé. Dans cette perspective, l'étude de ce concept permet au porteur de l'information culturelle de posséder, en particulier, d'une grande importance pratique, et de contribuer, par exemple, à la suppression de certaines difficultés de communication culturelles causées par une image subjective du monde, l'inadéquation des attentes et des exigences, etc.

En étudiant la définition que le dictionnaire donne du mot «femme», nous avons constaté que sa structure est vaste et diversifiée, mais nous avons aussi constaté qu’elle a évolué (le terme a acquis de nouvelles significations tandis que d’autres sont passées de mode du fait de leur non utilisation et sous l’influence de l’évolution de l’histoire) et que ce concept est l'un des concepts clés dans l'image de la langue-monde.

L'orientation anthropologique de la linguistique moderne, menant à des recherches menées à la jonction du son avec d'autres disciplines (E. S. Kubryakova), détermine le statut des catégories interdisciplinaires du concept: le concept est considéré du point de vue de la science cognitive et linguistique [6]. En raison de la catégorie du statut de notion interdisciplinaire en linguistique moderne, il n'y a pas une unique compréhension commune du concept.

Cependant, ce fait ne diminue pas l'importance de la notion de «femme». Nous pouvons dire que c'est un des concepts clés. La mère est la première personne qui va interagir avec le nouveau-né, et on peut dire que c’est à travers ses yeux que la petite créature regarde le monde autour d’elle, à savoir qu’il perçoit à travers le prisme de la perception maternelle. En d'autres termes, la mère projette dans l’esprit de son bébé la vision fondamentale du monde caractéristique de son peuple et de sa nation.

Cela permet de s'assurer que l'enfant développe une attitude correcte envers les femmes. Parce qu'il commence sa vie sur la terre. La femme est porteuse de quelques secrets, dont celui de la naissance, qui, pour le reste du monde, est incompréhensible et inaccessible. Elle est un maillon sacré, une garantie que le processus mystérieux de la reproduction de la race humaine ne s'arrête jamais. Ici, la maternité est la fonction principale que porte une femme sur le terrain [7].

Mais, précisément à cause de cette différence, on a commencé à la harceler. L'orgueil des hommes ne pouvait pas supporter le fait qu'il y a quelque chose qu'ils ne sont aucunement en mesure de faire (même en essayant très fort).

Depuis l'Antiquité, les choses ont évolué à l'opposé de ce pourquoi les femmes modernes se battent maintenant: l'inégalité entre les sexes. Concernant cette fonction sacrée de la femme, l’Homme l’a d’abord protégé jusqu'à ce que le tremblement et la vénération à son égard ne se transforme en crainte et même en mépris. La femme est devenue alors un objet qu’on acquiert, avec lequel on peut faire tout ce qu’on désire même sans sa volonté. C'est juste un être passif, une créature soumise, transformée en une machine pour le ménage et la reproduction de l'espèce humaine.

Mais le 19ème siècle a marqué le début de la transformation radicale de l'image et du concept «femme». Les femmes ont revendiqué publiquement leurs droits en tant que droits de la personne à part entière. Cette circonstance s’est immédiatement reflétée dans la structure du concept.

A contrecoeur, on a commencé à la prendre en considération: elle a petit à petit été autorisée à recevoir une éducation, à gagner plus que les hommes, à voter, à conduire de l’automobile, etc.

Cependant, tout cela est encore accompagné par une phraséologie avec laquelle les hommes tentent de retrouver la suprématie perdue (par exemple, «longs cheveux» — «волос длин», «courte d’esprit» — «ум короток», «un homme en jupe» — «мужик в юбке», «une femme au volant est pire qu’un singe» — «женщина за рулем хуже обезьяны», etc.)

Mais si vous y réfléchissez, vous verrez que près de 75 % des objets qui nous entourent sont féminins. Même la terre qui a toujours été un objet de fierté et de violents combats entre les hommes, est féminin. L’expression «la mère est une terre fertile» provient de la nuit des temps.

Bien que des hommes chauvins ont tenté de minimiser l’importance de la femme, c'est en l’honneur d’une femme qu’a été conquis l'Everest, et c’est à cause d’Hélène de Troie qu’a été déclenchée l'une des guerres les plus sanglantes de l'humanité. En son honneur ont éclaté, éclatent et éclateront divers conflits (dans certains cas armés).

Toutes les transformations de l’image de la femme énoncées ci-dessus ont eu une influence sur sa représentation lexicale, en ajoutant peu à peu au concept de base de nouvelles valeurs et de nouvelles significations. Mais une chose est constante et certaine: il s’agit de la signification même du concept pour les toutes les images linguistiques ou non du monde.

Dans ce travail, le concept se réfère à la formation mentale, le contenu intérieur qui est rempli avec les utilisateurs de la langue, selon les normes, les stéréotypes, les priorités existantes, qui est en quelque sorte une synthèse des approches au-dessus de la définition du concept.

Ainsi, l'étude de la spécificité de la notion d'objectivation «femme» a aidé à construire le modèle le plus approprié pour identifier les caractéristiques nationales et culturelles de son fonctionnement dans la conscience de la langue française.

Le concept de «femme» reflète la spécificité des univers de la peinture française et de la conscience linguistique française. Le concept analysé, présenté comme concept linguistico-culturel, présente de multiples facettes relatives aux expressions, en particulier concernant les proverbes et aphorismes de la langue française. Son objectivation se manifeste dans ses caractéristiques nucléaires et périphériques.

Le rôle des femmes est vaste et diversifié. Après avoir étudié diverses caractéristiques des femmes à partir du matériel expérimental, nous sommes arrivés à la conclusion que, comme tout autre, un concept fondamental, le concept étudié, possède à la fois des côtés positifs et négatifs. La femme est une des principales créatures sur Terre avec l'homme. Elle a toujours été le plus grand trésor du monde, la créature à partir de laquelle la vie commence.

Littérature:

  1. Залевская А. А. Национально-культурная специфика картины мира и различные подходы к ее исследованию // Языковое сознание и образ мира. Сборник статей. / Отв. Ред. Н. В. Уфимцева. М., 2000. — С. 39–54.
  2. Степанов Ю. С. Методы и принципы в современные лингвистики. Изд.3-е, стереотипное. М.: Едиториал УРСС, 2002. — 312 с.
  3. Лихачев Д. С. Концептосфера русского языка // Русская словесность: антология. / Д. С. Лихачев. — M.: Academia, 1997r. C.28–37.
  4. Телия В. Н. Русская фразеология. Семантический, прагматический и лингвокультурологический аспекты / В. Н. Телия. — М., 1996.
  5. Кубрякова Е. С. Начальные этапы становления когнитивизма. Лингвистика психология — когнитивная наука//Вопр. языкознания. — М.,1994 № 4. — С.34–37.
  6. Кубрякова Е. С. Номинативный аспект речевой деятельности. М.: Наука, 1986. — 158 с.
  7. Хорни К. Собрание сочинений. В 3 т. Том 1. Психология женщины. Невротическая личность нашего времени/Пер. с англ. М.: Издательство «Смысл», 1997 г. — 496 с.
Основные термины (генерируются автоматически): языковая картина мира.


Ключевые слова

concept, femme, l’image du monde linguistique, sphère conceptuelle

Похожие статьи

Задать вопрос