Библиографическое описание:

Велковски В. В. L'intégration des roms en Bulgarie - les mécanismes de mise en œuvre et le suivi [Текст] // Экономика, управление, финансы: материалы II междунар. науч. конф. (г. Пермь, декабрь 2012 г.). — Пермь: Меркурий, 2012. — С. 185-188.

Introduction

«Roms» est un terme général pour les différents groupes gitanes. Ils sont la plus grande minoritée ethnique en Europe - environ 11 millions de personnes. Dans presque tous les pays de l'Union Européenne ont les communautés roms.

Selon l'Institut national de la statistique de la Republique de Bulgarie recensement de la population et du logement en 2011, les roms restent le troisième plus grand groupe ethnique en Bulgarie. Comme roms, s'identifient 325 343 personnes, soit 4,9% des citoyens bulgares.

La tendance des gens à nommer la population locale comme «rom» ou «gitane» de s'identifier comme des Bulgares, des Turques, les Roumains et les autres, qui provient du recensement bonne personne seulement d'identifier leur origine ethnique ou n'a pas indiqué tel.

Roms en Europe y compris la Bulgarie, ont plus de difficulté que le reste de la population. Beaucoup d'entre eux n'ont pas la tâche nécessaire de l'éducation. Souvent, ils vivent moins longtemps et mauvaises conditions de logement.

1. Mesures pour l'intégration des Roms, créé par l'Union Européenne

Cadre de l'Union européenne entre les Stratégies nationales pour l'intégration des Roms des objectifs déterminés à l'Union pour améliorer la qualité de vie des Roms et portant sur ​​les différences socio-économiques qui les séparent du reste de la société.

Les objectifs sont les suivants:

tous les enfants roms terminent l'école primaire - enquête par courrier sport dans six pays européens actuellement seulement 42% d'entre eux terminent ce cours de formation;

le plein accès à la formation professionnelle, marché du travail et l'emploi indépendant régimes - les taux d'emploi, en particulier chez les femmes, sont bien en dessous de la moyenne de l'Union européene;

l'égalité d'accès aux soins de santé, les soins préventifs et les services sociaux, tels que la réduction de la mortalité infantile est une priorité;

discrimination dans l'accès au logement, y compris les sociaux - par exemple, en reliant les communautés roms avec les systèmes publics d'eau et d'électricité.

Le régime des offres et des moyens de mieux répondre aux besoins des roms, en utilisant les fonds disponibles de l'Union Européenne. À ce jour, la plupart des états membres ne sont pas entièrement alloué des fonds européens pour soutenir des projets visant à roms.

Garantir les droits des Roms et des chances avec les autres citoyens est importante pour leur intégration sociale et la cohésion sociale. De plus, il aura des effets économiques positifs. Si vous avez les compétences nécessaires pour trouver un emploi, les roms seront en mesure de contribuer à la productivité de l'économie, donc de réduire le paiement des prestations de l'etat et augmenter les recettes de l'impôt sur ​​le revenu.

La Commission suivra les progrès des stratégies nationales en faveur des roms, en particulier par l'Agence européenne des droits fondamentaux, et chaque année il responsable devant le Parlement et le Conseil.

À cet égard, il a lancé la «Décennie de l'inclusion des roms».

Décennie de l'inclusion des roms est une initiative menée par huit gouvernements européens et soutenu par la communauté internationale. Il représente la première tentative d'une action concertée au niveau international afin de changer les conditions de vie des roms en Europe. Fournir un cadre pour les gouvernements, la Décennie permettra de suivre les progrès dans l'accélération de l'intégration sociale et à améliorer la situation économique et sociale des roms dans la région.

En préparation de la Décennie chaque pays a identifié plusieurs objectifs nationaux mesurables pour améliorer la situation des roms. Décennie planification se fait sous l'égide du Comité international d'organisation, qui était composé de représentants de la communauté rom et le gouvernement de chaque état, les bailleurs de fonds internationaux et des représentants d'autres organisations internationales. Le Comité a identifié quatre domaines prioritaires pour les activités incluses dans la Décennie - l'éducation, l'emploi, la santé et l'emplacement du logement. Le comité d'organisation a désigné trois questions qui touchent chacun des domaines prioritaires: les bas salaires, la discrimination et les questions relatives à la situation des femmes roms dans la société. Dans son plan d'action pour chaque pays participant (y compris la Bulgarie) a identifié des cibles et des indicateurs spécifiques dans ces domaines.

2. Mécanismes de mise en œuvre des mesures d'intégration pour l'intégration des roms en Bulgarie

Stratégie nationale de la République de Bulgarie pour l'intégration des roms (2012-2020) fait partie intégrante de la stratégie globale du gouvernement pour obtenir un changement réel dans la vie de tous les citoyens bulgares. Le gouvernement poursuit une politique visant à encourager les investissements dans le développement et l'amélioration des populations et leur participation active à surmonter les défis actuels[1, p. 198]

Organisation de la mise en œuvre des politiques d'intégration des Roms est construit sur ​​une utilisation efficace et ciblée des ressources au niveau national, régional et local ainsi qu'au niveau européen découlant de l'adhésion à l'Unioe Européene et l'accès aux fonds structurels et de cohésion Fonds.

Stratégie nationale de la République de Bulgarie pour l'intégration des roms (2012-2020) au niveau opérationnel à travers le Plan d'action pour la mise en œuvre de la stratégie (qui jusqu'en 2014 a été mis à jour Plan national d'action pour l'initiative «Décennie internationale de l'inclusion des Roms 2005 - 2015»). Le plan d'action est ouvert à réagir avec souplesse aux changements si nécessaire et sous réserve des procédures budgétaires appropriées.

Plan de coordination et de contrôle sur exécutiом de stratégies et l'action menée par le Conseil national pour la coopération sur les questions ethniques et de l'intégration. Le Secrétariat s'assure que le Conseil National pour la coopération sur les questions ethniques et de l'intégration de l'information, les aspects analytiques, administratif et technique.

Dans l'ordre opératoire toutes les mesures de la Stratégie et du Plan d'action, y compris des mesures pour coordonner le soutien des ressources, coordonnée et approuvée par le sous-ministre dsedatelya re, président du Conseil national pour la coopération sur les questions ethniques et de l'intégration et coordinateur national de l'Initiative internationale " Décennie de l'inclusion des Roms 2005-2015 ».

L'amélioration de la répartition des responsabilités de gestion entre le pouvoir exécutif:

Gestion et coordination de l'institution est le Conseil national pour la coopération sur les questions ethniques et de l'intégration, représentée par son Président et assisté par son secrétariat.

Agence d'exécution est responsable de l'amélioration du mécanisme de coordination inter-institutionnelle dans le incl formulation, l'exécution, le suivi et l'évaluation de la politique d'intégration,. mesures sur les priorités de la mise en œuvre intégrale du Plan d'action pour mettre en œuvre la Stratégie.

Développer et maintenir la capacité administrative nécessaire à clé spécialisée institutions gouvernementales et des dépenses secondaires en confiant certaines fonctions des divisions, départements, unités ou d'experts chargés de la mise en œuvre de la politique d'intégration ainsi que la formation d'unités spécialisées. Les principaux ministères de tutelle et les autorités responsables de la mise à jour des documents thématiques opérationnelles pour l'intégration des Roms, la mise en œuvre des mesures envisagées, de surveillance, d'évaluation et de faire rapport au Conseil national pour la coopération sur les questions ethniques et de l'intégration.

Développer et maintenir la capacité administrative nécessaire à clé institutions gouvernementales spécialisées dans les dépenses du budget vtorost epennite par l'attribution des rôles et des responsabilités spécifiques.

Formation de la capacité administrative dans les structures de l'administration régionale en assignant certaines fonctions des divisions, départements, unités ou d'experts chargés de la mise en œuvre de la politique nationale en matière d'intégration des roms. Chaque administration de district devrait être affecté au moins un salarié dont la principale pouvoirs sont liés à la politique d'intégration.

Améliorer les mécanismes de coordination avec la société civile à travers le fonctionnement de:

Conseil national de coopération sur les ministres des affaires ethniques et de l'intégration.

Commission pour l'intégration des roms au sein du Conseil National pour la coopération sur les questions ethniques et de l'intégration.

Structures et mécanismes consultatifs avec la société civile aux ministères, gouverneurs de province et les autorités locales et leur formation sera systématiquement encouragée.

Coopération avec des organisations religieuses légitimes.

Y compris les municipalités dans la mise en œuvre des politiques d'intégration des roms à travers:

Développé en collaboration avec des représentants de la communauté rom locale et l'acceptation par les conseils municipaux des plans d'action spécifiques annuels pour les priorités de la Stratégie nationale pour l'intégration des roms en Bulgarie (2012-2020). Ces plans doivent être ressource sécurisée.

Délégation d'activités soutenues par leur des fonds aux municipalités pour l'intégration des roms au niveau municipal.

Mise en place d'une consultation appropriée et des mécanismes de coordination avec la participation des structures civiles.

Formation de la capacité administrative dans l'administration municipale en assignant certaines fonctions des divisions, départements, unités ou d'experts chargés de la mise en œuvre des politiques d'intégration. Nomination des experts municipaux sur les questions ethniques et de l'intégration le cas échéant.

Le soutien financier des politiques et programmes d'intégration grâce au financement provenant du budget de l'etat, les fonds de l'Union Européenne et d'autres sources.

Le financement de la mise en œuvre des activités prévues dans le Plan d'action national pour la «Décennie de l'inclusion des Roms 2005-2015» et le Plan d'action pour la mise en œuvre de la stratégie est mise en œuvre à travers:

Le soutien financier dans le cadre des budgets des ministères et institutions, incl. avec des fonds d'affectation spéciale, la mise en œuvre des politiques d'intégration.

Régimes, les fonds pour les municipalités de la subvention totale pour les mandats d'etat, le développement et la mise en œuvre des programmes municipaux cohérents avec les priorités politiques pour l'intégration des roms.

Encourager les municipalités à financer la mise en œuvre de mesures et d'initiatives par les budgets municipaux au détriment de nos propres revenus, et en partenariat avec les ONG.

Le financement des projets dans le cadre des programmes opérationnels thématiques par les Fonds structurels et le Fonds de cohésion.

Financement de projets et de co-financement au titre des programmes thématiques de l'Union européenne, Banque mondiale, l'Organisation des Nations Unies, le Conseil de l'Europe et d'autres.

Intégrer adéquatement les besoins et les problèmes de l'accord de partenariat Roms pour l'investissement et le développement dans le nouveau cadre financier pluriannuel pour la période 2014-2020 et les priorités des programmes opérationnels à l'appui financier par le biais des instruments de l'Union européenne.

Plan de communication totale pour soutenir la mise en œuvre des politiques d'intégration.

Informer le public sur la mise en œuvre des politiques d'intégration sont mis en œuvre par un plan de communication. Le plan de communication sera mis en œuvre par le Conseil national pour la coopération sur les questions ethniques et de l'intégration, des agences gouvernementales spécialisées et des organisations de la société civile.

3. Suivi de la mise en œuvre de la Stratégie nationale de la République de Bulgarie pour l'intégration des Roms (2012-2020)

Évaluation de la Stratégie nationale de la République de Bulgarie pour l'intégration des roms (2012-2020) se fait en surveillant la mise en œuvre du Plan d'action national pour la «Décennie de l'inclusion des Roms 2005-2015» en 2014 et Plan d`action mise en œuvre de la Stratégie 2020, la progression est signalée dans le rapport administratif et n'exclut pas l'application d'autres formes de suivi et d'évaluation.

Le but de la surveillance est par la collecte et l'analyse systématiques d'informations pour contrôler la réalisation des résultats mesurables dans la mise en œuvre de mesures de planification document, et faire participer activement les parties prenantes dans la mise en œuvre de la surveillance et de l'évaluation:

D'avancement sur ​​la mise en œuvre des activités prévues sur les priorités du plan figurent dans le rapport de suivi administratif.

Secrétariat du Conseil national pour la coopération sur les questions ethniques et de l'intégration de coordonner et résumer les informations obtenues dans le rapport.

L'examen du rapport se fait au sein de la Commission pour l'intégration des Roms et des institutions impliquées dans la mise en œuvre de Plan l'action.

Le predstavya rapport pour approbation par le Conseil national pour la coopération sur les questions ethniques et de l'intégration.

Le rapport a été adopté par le Conseil des Ministres.

Ministres soumet pour approbation à l'Assemblée nationale un rapport annuel sur la mise en œuvre de la stratégie en Avril 20 de l'année prochaine.

Conclusion

L'idée est née de la Décennie au cours de la conférence au sommet régional d'abord sur les problèmes des roms, qui s'est tenue à Budapest, en Hongrie, en 2003. Ce forum des premiers ministres et des hauts fonctionnaires de la Bulgarie, la Macédoine, la Roumanie, la Slovaquie, la Serbie-et-Monténégro, la Hongrie, la Croatie et la République tchèque a annoncé son intention de lancer une Décennie de l'inclusion des roms. Leur soutien est révélateur du changement fondamental dans la politique envers les roms et la volonté politique nécessaire pour mettre en œuvre des réformes. La Décennie, à un stade ultérieur et rejoindre la République de Bulgarie, du 01.01.2007 est un membre à part entière de l'Union Européenne.

Décennie est l'expression de la volonté politique des parties à surmonter leurs divergences dans les perspectives de développement économique et personnelle des Roms, en réformant ses politiques et mettre en œuvre des programmes visant à mettre fin au cycle de la pauvreté et de l'exclusion. Décennie de l'inclusion des roms est une initiative internationale majeure qui tente de répondre à la coordination des efforts en termes d'ouverture et de transparence commune au défi continent européen entier de l'inclusion des roms.


Références:

  1. Velkovska G. Ts., Faits marquants de la Strategie Nationale pour l`integration des gitanes en Bulgarie, Международная научная конференция „Проблемы современной экономики (II)“, Челябинск, изд. Молодой ученый , 2012.

  2. www.amalipe.com/

  3. www.bas.bg/

  4. www.bg.wikipedia.org

  5. www.ec.europa.eu/enlargement/how-does-it-work/financial-assistance/phare/index_en.htm

  6. www.ec.europa.eu/esf/home.jsp?langId=bg

  7. www.ec.europa.eu/europe2020/index_bg.htm

  8. www.ec.europa.eu/eurostat/

  9. www.ec.europa.eu/index_bg.htm

  10. www.euromanet.eu/

  11. www.europa.eu/index_bg.htm

  12. www.mlsp.government.bg/

Обсуждение

Социальные комментарии Cackle