Библиографическое описание:

Юрина Е. Н., Островерхова А. В. Le potentiel du perfectionnement de la gestion du tourisme en région de Rostov (sur lexemple de lexpérience du Mexique, de la Chine, de la République Sud-Africaine) // Молодой ученый. — 2014. — №4. — С. 141-143.

Le perfectionnement progressif de la gestion du développement du tourisme est un point important dans le développement de l’industrie touristique en Russie et en région de Rostov en particulier. Des exemples positifs du travail des différents pays dans ce secteur peuvent devenir l'exemple excellent et aideront à mettre le tourisme en Russie sur un tout à fait nouveau niveau de qualité [1, c.148].

On prête avant tout l'attention particulière sur le développement du tourisme des pays dont la situation économique dans une certaine période était à un niveau bas mais a commencé à se développer en grande partie grace à l'attention fixe vers le perfectionnement du travail de l’industrie du tourisme.

Cette étude examine l'expérience positive dans le développement du tourisme dans tels pays comme le Mexique, la Chine, la République Sud-Africaine. Ainsi,actuellement le Mexique complète le top dix mondial par la quantité des arrivées touristiques internationales et prend la quatorzième place au monde selon les revenus touristiques. Dans sa région le pays occupe le troisième rang, et ses revenus du tourisme font $16,2 milliards.

Le centre organisationnel et de controle du tourisme du Mexique est la capitale de l'État. On appelle Mexico la ville des monuments architecturaux et des musées. On compte ici plus de 1 400 bâtiments et monuments uniques, 10 parcs archéologiques, plus de 100 musées. Le centre historique de Mexico est inséré dans la liste du Patrimoine mondial de l'UNESCO. Les stations balnéaires les plus populaires du pays sont Akapoul'ko, Kankoun. Maïa Riviera [2, c.93].

Dans la gestion du développement touristique du pays un rôle important est joué par une nouvelle campagne publicitaire du Secrétariat du tourisme du Mexique en Amérique du Nord. Son activité est orientée vers les latino-américains habitant les États-Unis compte tenant que les deux tiers des latinos des USA sont originaires du Mexique. En outre les citoyens des États-Unis font près de 70 % sur 20 millions des touristes qui viennent chaque année au Mexique. La campagne se passe sous la devise «Regresa a Mexico a la mejor manera: de vacaciones» («La meilleure façon de revenir au Mexique –c’est venir y passer vos vacances ou votre congé»).

Le but de l’activité du Secrétariat — c’est positionner le Mexique comme le lieu de repos attrayant où sont garantis la sécurité, la qualité du service et l'identité nationale claire. Les activités principales du Secrétariat consistent à attirer des investissements, à développer les relations publiques, la publicité et le marketing direct.

Un accent important prend la garantie d'information du tourisme au niveau national. Dans chaque État du pays il y a d’au moins un centre d'information touristique qui dispose des cartes, des informations nécessaires sur l'accessibilité de certaines destinations.On y fournit une assistance en matière du logement, de la nourriture, de l'alimentation, des loisirs.

Le tourisme du Mexique se développe selon les programmes régionaux qui embrassent le territoire de tous les États du pays, ainsi que le programme spécial 'indépendant qui est commun pour tous les États du pays. Par exemple, dans le cadre du programme «les villes magiques du Mexique» chaque capitale des 31 États du pays doit présenter au moins un objet (historique, culturel, naturel, architectural) qui puisse au moins potentiellement attirer les touristes.

Le secrétariat du le tourisme du Mexique planifie par la suite les pas suivants:

-              la simplification des formalités de visa;

-              l'assistance à la création de la procédure de l'importation des véhicules et de l'équipement;

-              l'assistance sur l'augmentation des territoires des réserves naturelles écologiques, ainsi que la création d’un programme pour le contrôle et la réglementation du tourisme dans ces domaines;

-              l'assistance de la réalisation du programme pour la certification des objets ayant la valeur historique et culturelle.

Une autre experience interessante présente la Chine.Le développement stable du tourisme en Chine est défini par la réalisation active d’un nombre de projets dont les catalisateurs sont des institutions internationales.

L'expérience chinoise est basée sur l'utilisation active des avantages de la coopération avec les organisations internationales qui contribuent fortement au développement du tourisme: ce sont l'UNESCO, le Fonds Mondial de la nature sauvage et le Fonds de la protection de la nature. Notamment les organisations citées ont joué le rôle clé dans la définition des territoires de Chine à protecter en coopérant activement avec la population locale pour l’aider à construire une industrie du tourisme qui soit efficace et moderne [3].

L'expérience chinoise de la coopération avec le Fonds Mondial de la nature sauvage est déterminé par la mission du dernier qui consiste au préalable à la protection de la population du panda géant dans la province Sytchouan'. L'influence particulière a senti dans ce cas la population locale: on a introduit en premier lieu l'interdiction sur l’exploitation forestière.Jadis, cette activité donnait des emplois à la plupart des habitants de la province. Le tourisme ainsi est devenu la variante alternative de l'emploi pour les habitants du lieu.

En outre, le Fonds Mondial de la nature sauvage à contribué à conclure un accord de la Chine avec le distributeur français «Carrefour» qui prend le deuxième rang au monde sur la vente dans les magasins de son réseau de produits biologiques cultivés dans le nord de la province Sytchouan': les noix, le miel, le poivre et les champignons. Dans le cadre de ce programme plus de 200 familles vivant dans les zones protégées ont reçu 260 mille yuans. Bien qu'il n’est pas directement lié au tourisme, ce programme est tout de meme devenu l'acquisition considérable dans le domaine du développement stable du territoire et le résultat positif de l'expérience chinoise.

Avec la population locale coopère aussi le Fonds de la protection de la nature en organisant les projets et les séminaires éducatifs sur l’écotourisme, sur la construction écologique, sur l'énergétique alternative et sur la gestion des parcs de nature en contribuant ainsi à l'éducation de la nation qui soit responsable.

L'expérience chinoise et ses résultats positifs définissent les priorités du développement stable du tourisme parmi lesquelles sont:

-                   la coopération active avec les organisations internationales qui s'occupent des questions du développement stable;

-                   la formation des spécialistes à protecter les objets de nature;

-                   l'élaboration des projets de l'exploitation équilibrée des ressources touristiques et d’attirer des investissements pour leur mise en valeur;

-                   l'éducation de l’attitude responsable pour la nature, surtout pour les zones où les ressources naturelles, historiques et culturelles sont uniques.

L'expérience du développement du tourisme de la République Sud-Africaine est aussi bien interessante. L'industrie touristique du pays se développait au milieu des années 1980 uniquement pour les besoins intérieurs de la population blanche cequ'il l’a hautement développée et, en même temps, a fait trop chère. La suppression des restrictions à l'entrée dans le pays et la dépréciacion du rand (la monnaie locale) a contribué à l’essor du tourisme dans les anées 1990 [3].

La gestion du développement du tourisme est définie à un fort degré par l'expérience particulière de l'Afrique du Sud à attirer des investissements dans le pays dont le gouvernement prévoit:

-     l’aide financière pour compenser l'inflation;

-     les avantages fiscaux;

−     l’absence du contrôle de l'État pour les prix sur des marchandises produites;

−     l’absence des exigences au montant minimal du capital des entreprises;

−     l’absence de restrictions sur le rapatriement des bénéfices et des dividendes (avec la permission du contrôle des changes).

Le rôle important y joue, avant tout,le traitement doux et l'utilisation efficace du patrimoine culturel et historique du pays. La concentration des curiosités touristiques dans les villes est très commode pour créer des itinéraires touristiques. Le pays possède huit monuments du Patrimoine mondial de l'humanité controlés par l'UNESCO. Aux centres touristiques est bien développée l'infrastructure. Le climat favorable et les ressources naturelles assurent de divers aspects du repos. L'expérience sud-africaine offre une utilisation efficace du zonage touristique du pays: l'Atlantique, Cape Town, Gaden Rooud, Dourban, Johannesburg et le parc national Kruger.

L'expérience de l'Afrique du Sud présente un effet positif des synergies importantes des associations touristiques, des grandes entreprises ainsi que de grandes corporations travaillant en dehors de la sphère du tourisme mais qui reconnaissent la valeur totale du tourisme pour l'économie du pays. Tous ensemble ils mettent en oeuvre le service de ses membres pour former l'économie et le développement de la nation maintenant et dans l’avenir.

Le mécanisme de contrôle du développement du tourisme en Afrique du Sud a une structure stricte et coordonne l'activité des groupements touristiques. Tous les composants structurels du ministère du Tourisme de l'Afrique du Sud ont des programmes distincts dont chacun complète l’un l'autre créant ainsi un commun programme national sur le développement du tourisme [2, c.159].

Quant à la Russie, notre pays possède le potentiel immense pour le tourisme. Chaque région dispose de ressources récréatives uniques dont l'ensemble crée les conditions favorables pour le développement du tourisme dans le pays. Les tâches principales de l’industrie du tourisme en Russie appelant à une action ont été mis en évidence dans le programme Fédéral «Le développement du tourisme dans la Fédération de Russie (2011–2018)». Dans ce programme parmi les autres régions du pays a été marquée la région de Rostov avec son immense potentiel touristique [4].

La région de Rostov reste la région perspective dans le plan économique, en particulier, pour le développement du tourisme. Il est concentré ici un grand nombre de différents types de ressources récréatives [5]. En outre la region dispose d’une infrastructure de transport développée qui est un facteur important dans le développement du tourisme. Cependant à présent on utilise le potentiel dont il s’agit insuffisamment. Cela s'explique par le faible développement des infrastructures touristiques, par des investissements insuffisants, par l'absence des mécanismes efficaces de la motivation du petit et du moyen business, par une insuffisamment haute qualité du service et par d'autres raisons.

Analysant l'expérience étrangère étudiée on peut proposer certaines variantes de l'amélioration de la situation du tourisme en région de Rostov.

Par exemple, d’après l’expérience du Mexique il est possible de mettre en oeuvre les programmes régionaux et nationaux du développement du tourisme qui contribueront à améliorer l'image de la région sur les marchés touristiques nationaux ainsi qu’ internationaux.

Utilisant l'expérience du développement du tourisme en Chine il est possible de régler la coopération avec les organisations mondiales du premier plan qui soient capables d'assurer à la région le soutien à de différents niveaux.

En ce qui concerne la gestion du tourisme, il est rationnel de suivre l'exemple de la République Sud-Africaine et de créer une entité distincte du gouvernement qui soit engagé de régler les liens entre le business privé dans le tourisme et les organismes du pouvoir d'État.

Ainsi,l’utilisation d’une variété de méthodes dans leurs ensemble selon un schéma strict assurera le développement continu du tourisme dans la région de Rostov et dans la Fédération de Russie.

Références:

1.                  Кабушкин Н. И. Менеджмент туризма [Текст] / Н. И. Кабушкин. — Мн.: Новое знание, 2002. — 409 с.

2.                  Романов А. А., Саакянц Р. Г. География туризма [Текст] / А. А. Романов. — М.: Советский спорт, 2002. — 464 с.

3.                  Бурков С. Б. Туристские возможности археологического наследия: теория и практика [Электронный ресурс] / Информационный ресурс «Туристская библиотека». – URL: http://tourlib.net/statti_tourism/burkov.htm

4.                  Федеральная целевая программа «Развитие внутреннего и въездного туризма в Российской Федерации (2011–2018 годы)» [Электронный ресурс]: постановление Правительства Российской Федерации от 2 августа 2011 г.

5.                  Областная долгосрочная целевая программа развития туризма в Ростовской области на 2011–2016 годы [Электронный ресурс]: постановление Администрации Ростовской области от 16.09.2010 № 187

Обсуждение

Социальные комментарии Cackle