Библиографическое описание:

Сизова О. А. Le portefeuille de langue comme le moyen de formation et de développement de la motivation pour le perfectionnement des compétences de langue dans les conditions de lécole supérieure technique // Молодой ученый. — 2013. — №7. — С. 425-427.

Les transformations socio-économiques et culturelles en Russie, ainsi que le passage au système à deux niveaux de la formation et son adaptation aux standards européens influencent considérablement l’élargissement des fonctions de la langue étrangère en vue de la matière d’étude. Pour l’établissement des liens productifs avec les pays étrangers on demande les spécialistes possédant une langue étrangère comme le moyen des relations. Ainsi, pour les spécialistes à venir apparaît la nécessité de former des capacités communicatives et le besoin à la coopération mutuelle, l’aspiration à l’établissement et au maintien des relations les plus productives et efficaces. Cela, à son tour, influence le changement et la précision des buts de l'enseignement de la langue étrangère dans l'école supérieure. Donc, la formation des compétences de langue devient un des buts les plus importants de la formation moderne. La compétence de langue étrangère communicative est une des composantes les plus importantes de la compétence professionnelle du spécialiste [1].

L’interprétation de la notion «la compétence communicative» se distingue par l’ambiguïté qu'embarrasse la possibilité des généralisations théoriques dans ce domaine. La notion «la compétence» est utilisée largement dans de diverses sphères de l’activité scientifique et pratique. Elle a la multitude de définitions en fonction du contexte, où elle est utilisée.

En 1997 le Conseil de l'Europe a approuvé le document «Les Langues vivantes: l’étude, l’enseignement, l’évaluation. La compétence européenne». L’idée principale du document se fonde sur la description des stratégies sur l'intensification de la compétence totale et communicative en vue de l’exécution des actions de parole pour la décision des tâches communicatives dans de diverses situations des relations.

Un des premiers savants russes qui a donné la définition de la composition componentielle de la compétence communicative était I. L. Bim. Dans un de ses premiers travaux I. L. Bim a mis en relief la composition suivante componentielle de la compétence communicative: la compétence de langue, celle de parole, celle thématique et la compétence socioculturelle [2, 76].

Selon l’auteur, la compétence linguistique est le composant principal de la compétence communicative.

La compétence sociolinguistique s’interprète comme le savoir-faire de choisir la forme nécessaire linguistique, en fonction du but communicatif.

La compétence discursive est considérée comme la capacité à utiliser la stratégie définie pour l’étude et l’interprétation du texte.

La compétence socioculturelle sous-entend la connaissance avec tels éléments du contexte socioculturel, qui sont relevants pour la perception de la parole du point de vue des locuteurs de la langue.

Les chercheurs du problème parlent aussi de la compétence sociale, qui demande à une personne de la capacité de s’orienter dans la situation sociale et d’en diriger.

Cette affirmation est conformée à la position du Standart d’État sur le but principal de l'enseignement de la langue étrangère dans l’école supérieure: former de la capacité et de la volonté pour la communication interculturelle dans la sphère de l’activité professionnelle des étudiants. Ainsi, le jeune spécialiste, en cumulant dans son activité professionnelle deux compétences — professionnelle et celle de langue, — reçoit de plus la compétence lingvo-professionnelle qui lui donne la possibilité de faire connaissance avec les acquisitions plus récentes dans son domaine professionnel [3].

Ainsi, pour devenir de bons spécialistes qui soient capables d’utiliser les technologies modernes et de participer à la coopération internationale, les étudiants ont besoin de développer la compétence de langue.

Avec l’acquisition de la compétence de langue et celle communicative apparait le problème de la motivation dans l'étude d’une langue étrangère. En examinant la motivation comme le pivot principal dans l'étude de la langue étrangère, il est à noter que les motifs se rapportent aux matiers subjectives de l'homme, ils sont définis par ses impulsions intérieures. D’où proviennent toutes les difficultés de l'apparition de la motivation du dehors.

La gestion de la motivation dans l'étude de la langue étrangère est un des problèmes centraux de la méthode de l’enseignement. Sous la motivation on comprend le nom commun des procèssus, des méthodes, des moyens de l'impulsion des élèves vers l'activité productive cognitive. Ainsi, la motivation est le facteur le plus important incitant qui influence le succès de tout le processus de l'enseignement et définit le résultat final.

La motivation d'étude est définie par les facteurs spécifiques dont nous citons les suivants:

-                   les particularités d’enseignant (le sexe, le jugement de l’étudiant porté sur lui-même, le niveau du développement intellectuel);

-                   les particularités du professeur et sa relation pour l'activité pédagogique;

-                   l'organisation du procèssus pédagogique;

-                   la spécificité de la discipline (dans ce cas — la langue étrangère).

-                   De plus la motivation d'étude porte l'expression extérieure et celle intérieure.

Sous la motivation extérieure on comprend le motif de l'acquisition. Il est provoqué par l'aspiration de la personne à atteindre des succès et de hauts résultats dans n'importe quelle activité, y compris dans l'étude de la langue étrangère.

Le motif de l'autoaffirmation est une aspiration à s’affirmer: la personne apprend la langue étrangère pour recevoir le statut défini dans la société.

Le motif d’affiliation c’est l'aspiration aux relations.

On envisage le motif de l'autodéveloppement comme l'aspiration au perfectionnement moral.

Le motif prosocial est lié à la compréhension de la signification publique de l'activité. On se rend compte l'importance sociale de l'étude de la langue.

La motivation intérieure est directement liée avec l'objet de l'étude. On l'appelle encore souvent la motivation de processus: on aime manifester l'activité intellectuelle en train de l'étude de la langue étrangère. L'action des motifs extérieurs (le prestige, l’autoaffirmation etc.) peut intensifier la motivation intérieure [4].

L'étude et l'utilisation correcte des motifs agissant qui dirigent le développement de la personne dans la direction nécessaire joue un rôle important dans le processus pédagogique. Devant le professeur dans ce cas apparait une tâche d'organiser de façon optimale le processus d'étude en s'appuyant sur la connaissance des motifs de l'enseignement. Il y a une tâche d’en révéler et d’en diriger correctement.

Le contenu de l'enseignement doit comprendre tout un ensemble des moyens pour le maintien de la motivation. Dans le système de l'enseignement de la langue étrangère comme une sorte de la culture étrangère, sont importants en premier lieu les moyens du maintien de la motivation pour l'activité cognitive, développante et éducatrice ce que provoque la motivation communicative de ceux qui étudient une langue étrangère.

Le problème de la motivation des étudiants des écoles techniques est conditionné par les raisons suivantes:

-                   la préparation hétérogène de langue des étudiants de première année;

-                   la quantité des heures d’études qui est insuffisante (en cette raison les étudiants sont obligés d’acomplir la partie essentielle du travail eux-même à condition que la plupart des étudiants n’ont pas d’experience concrète);

-                   l’absence de possibilité de l'application de la langue ici et maintenant: d’ici l'importance de la discipline semble douteuse en comparaison des autres matières;

Ainsi, la necessité de former le niveau stable de la motivation oblige le professeur de choisir tel matériel didactique qui représenterait les valeurs cognitives, communicatives, professionnelles ayant le caractère créateur. Ces matériels doivent stimuler l'activité mentale des étudiants. L'utilisation du matériel culturologique fait naître les conditions motivant le processus d'étude, ainsi que contribue à l'approfondissement et à l'élargissement de la sphère de l'activité cognitive des élèves.

Aujourd’hui l’enseignement de la langue étrangère demande au professeur non seulement la connaissance, mais aussi l'application active de diverses technologies d’innovation. Il est nécessaire d'élaborer et d’utiliser les nouvelles approches et les technologies pointées vers l'augmentation notamment de la motivation de l'activité pour le travail indépendant des étudiants. Le rôle du professeur doit prendre le caractère consultatif et corrigeant.

Pour la formation efficace des compétences professionnelles et celles de langue on utilise une de telles technologies qu’on appelle le portefeuille Européen de langue, élaboré par les experts du Conseil de l'Europe et introduit aux pays de l'Europe, y compris en Russie dès 1998.

Cette technologie fondée sur l'approche centrée sur l’individu s'inscrit logiquement dans le système d’enseignement des langues étrangères. À la base de l'expérience généralisée d'innovation pédagogique le but d’application du portefeille de langue consiste à augmenter la motivation des étudiants au cours d’apprendre la langue étrangère.

Le portefeuille de langue c’est plus que le moyen alternatif d’appréciation ou d’accumulation des travaux des étudiants. C’est plutôt l’instrument de l’étudiant pour le jugement porté sur lui-même. La philosophie pédagogique du portefeille suppose, avant tout, le déplacement de l'accent de ce que l’étudiant peut ne pas connaître, sur ce qu’il connaît et il sait. Un des buts principaux de la conduite du portefeille met en relief le développement et l’aspiration des étudiants pour la réflexion sur le sujet du travail qu’il fait, c’est-à-dire pour la formation des capacités de l’appréciation indépendante du niveau de la possession de la langue compte tenu les normes européennes.

Une caractéristique importante du portefeille comme de l'appareil de mesure des acquisitions d'étude des étudiants sont ses possibilités fonctionnelles. Une des fonctions principales du portefeuille de langue consiste à développer le besoin de l'étudiant et de sa volonté pour l'étude indépendante de la langue étrangère et de la culture étrangère. La clarté et la culture des paroles écrites font les qualités intégrantes du portefeuille. Le portefeuille de langue présente aussi les savoir-faire de l'étudiant de manier les documents grammaticaux et lexicaux pour l'expression des idées personnelles, pour la décision des devoirs problématiques; pour la possession des savoir-faire communicatifs, ainsi que pour ses possibilités vers la progression ultérieure dans le domaine des relations interculturelles et la compréhension des moyens possibles de la progression.

En étudiant les possibilités fonctionnelles du portefeuille de langue, T. G. Novikova indique aussi à sa fonction diagnostique, à celle de motivation, à celle de définir les buts, à la fonction substantielle, à celle développante et à la fonction d’évaluation [5].

En prenant en considération ce fait que le portefeille assure le monitoring des acquisitions individuelles d’étude des étudiants dans le processus d’étude, apparaît encore une fonction importante − celle contrôlante qui assure le contrôle approfondi, objectif et complexe du niveau de la formation des compétences.

Il y a les résultats des exériences qui ont prouvé que le portefeuille de langue réalise le soutien et l'augmentation de la motivation à toutes les étapes de l'enseignement et intensifie la situation du succès dans l'activité d'étude, c’est-à-dire assure le développement de la capacité et de la volonté des élèves pour l'étude indépendante et continue de la langue étrangère, à l'autodidactie ultérieure et avec son aide pour l'utilisation de la langue étrangère dans d'autres domaines des connaissances. Cela signifie que le portefeuille de langue est dirigé sur la formation de l'intérêt pour l'activité cognitive, c’est-à-dire sur l'acquisition de la compétence existentielle. Dans le cadre de ce composant de la compétence d'instruction se réalise la tâche la plus importante de l'éducation qui est dans la conception de la modernisation de la formation.

Ainsi, le système du portfolio est une des technologies les plus perspectives qui contribue non seulement l'augmentation de la motivation pour l'activité indépendante d'étude, mais aussi permet de réaliser la réflexion de celui qui étudie la langue et ainsi que l'automonitoring. La présence dans le portefeuille de langue de l'élément reflexif fait le processus très signifiant pour l’individu. Le jugement reflexif des étudiants porté sur soi-même contribue à la création des conditions pour le développement de leur compétence d'étude et pour l'autonomie.

Ainsi, l’analyse des possibilités pédagogiques du portefeuille comme le moyen reflexif de l'enseignement des langues étrangères montre que l'utilisation du portefeuille de langue permet mieux d’organiser le processus d’étude, apprend les étudiants à analyser le processus d’étude tout avec les professeurs, aide les professeurs, à partir du jugement des étudiants sur eux-mêmes, de leurs besoins et de leur motivation, corriger le contenu de l'enseignement, trouver la méthode individuelle pour chacun. Le portefeuille de langue assure le caractère de l’enseignement centré sur l’individu, ainsi que assure les conditions pour l’activité productive dans le domaine de l'étude de la langue et contribue à la formation de la compétence de langue étrangère.

Литература:

1.        Онал, И. О. Языковой портфель как средство мотивации студентов неязыковых специальностей к изучению иностранного языка // T21.RGUPS — сайт 9-ой Международной научно-практической Интернет-конференции «Преподаватель высшей школы в ХХI веке» / РГУПС. [Ростов-на-Дону, 25 января — 31 марта 2011 г]. URL: http://www.t21.rgups.ru/doc2010/4/18.doc.

2.        Бим, И. Л. Обязательный минимум содержания основных образовательных программ / Л. М. Бим. М., 1999.

3.        Тамарина, А. С., Василевская, Т. Е., Языковой портфель как средство мотивации студентов неязыковых специальностей к изучению иностранного языка http://elib.bsu.by/bitstream/123456789/22017/1/tamarina_vasilevskaya_BMW_2010.pdf.

4.        Нестеренко, Н. В. Роль мотивации в изучении иностранных языков С.182–184. Преподавание языков в высших учебных заведениях на современном этапе. Межпредметные связи: Тезисы XVI Международной научно-практической конференции. 31 мая –1 июня 2012 г. — Харьков: Изд-во ХНУ имени В. Н. Каразина, 2012. — 284 с. http://www-center.univer.kharkov.ua/ru/tezis/tezis_2012.pdf

5.        Новикова Т. Г., Анализ разработки портфолио на основе зарубежного опыта. Развитие образовательных систем в контексте модернизации образования. М., 2003.

Обсуждение

Социальные комментарии Cackle